Euler Hermes > Recherche économique > Nos méthodologies

 


 

  • Risque pays
  • Analyse des défaillances

L’évaluation du niveau global de risque pays est la combinaison de la note du pays et le niveau de risque pays


La Note Pays mesure les déséquilibres économiques, la qualité de l'environnement des affaires et la probabilité des risques politiques. EIle est notée sur une échelle de six niveaux allant de AA à D, dans laquelle AA est le plus haut niveau de qualité du pays et D est le plus bas. La Note Pays est la combinaison de trois facteurs:
  • La notation macroéconomique basée sur l'analyse de: la structure de l'économie; l'endettement de la politique budgétaire et monétaire; la balance extérieure; ainsi que la stabilité du système bancaire et d'autres facteurs;

  • La cote d'environnement structurel des affaires mesure les perceptions du cadre réglementaire et juridique; le contrôle de la corruption et la facilité relative d'y faire des affaires; et

  • La cote de risque politique basée sur l'analyse: des mécanismes de transfert et de concentration du pouvoir; de l'efficacité de l'élaboration des politiques; de l'indépendance des institutions; de la cohésion sociale et des relations internationales.
La Note Pays est ensuite combinée à deux indicateurs d'alerte à court terme pour produire le niveau de risque pays. Le niveau de risque pays est mesuré sur une échelle de 1 à 4, dans lequel 1 est le niveau le plus élevé et 4 est le plus faible. Ces niveaux sont également étiquetés comme faible, moyen, sensible et élevé dans notre carte du risque pays. Ces deux indicateurs à court terme sont:

  • L'indicateur de flux financier est une mesure des risques de financement à court terme pour une économie qui peut avoir un impact sur les paiements de créances commerciales entre entreprises; et

  • L'indicateur de risque cyclique qui mesure les perturbations à court terme de la demande. Il inclut nos prévisions macroéconomiques et d'insolvabilité. 


Ensemble, ces cinq dimensions du risque constituent la méthodologie du risque pays de premier ordre d'Euler Hermes. EIle évalue le risque de non-paiement par une entreprise dans un pays donné, et appuie la prise de décisions par nos clients.

​​​

Euler Hermes surveille l'insolvabilité des entreprises dans plus de 30 pays


La notion d'insolvabilité de l'entreprise varie d'un pays à l'autre, ce qui rend difficile le fait de donner des comparaisons internationales. 

Les disparités entre les pays sont multiples. Tout d'abord, les procédures officielles d'insolvabilité ne sont pas partout d'égale importance. Dans certains pays, les arrangements à l'amiable prédominent (par exemple, en Espagne et en Italie), et le nombre de défaillances d'entreprises est assez faible, sous-estimant donc le véritable portrait de l'insolvabilité des entreprises. Deuxièmement, dans certains pays, les entrepreneurs particuliers sont inclus dans les chiffres relatifs à l'insolvabilité des entreprises. Dans d'autres cas, elles sont incluses dans le nombre de faillites personnelles (par exemple, aux États-Unis), sans distinction entre les faillites à titre purement privé et les faillites de négociants. Dans ce dernier cas, le nombre de défaillances d'entreprises est considérablement sous-estimé. 


Pour remédier à l'hétérogénéité des statistiques et des circonstances nationales, nous avons construit des indices de pays et de notre index unique sur l'insolvabilité internationale


Lorsque les données sur le nombre d'insolvabilité sont réputées comparables et normalisées, nous calculons un indice des défaillances, en utilisant une base de 2000 = 100. Cette mesure suit la variation des défaillances, plutôt que leur nombre absolu, et constitue un indicateur crucial pour les fortes hausses possibles du risque de non-paiement dans un pays donné. 

Nous calculons également un indice sur l'insolvabilité internationale. Il s'agit de la somme pondérée des indices nationaux.
Chaque pays est pondéré en fonction de sa part du PIB total (à taux de change courants) des pays inclus dans notre étude.
Cet indicateur exclusif est la meilleure façon de surveiller la santé réelle de l'économie mondiale.